Dans les coulisses de « Ile de Pâques, le nombril du monde ? »… la reproduction grandeur nature du moai Hoa Hakananai’a conservé au British Museum à Londres

Le moai Hoa Hakananai’a, conservé au British Museum de Londres, est sans aucun doute l’une des statues de pierre les plus importantes jamais produite sur l’île de Pâques.

Il provient d’Orongo, lieu lié au culte du dieu Makemake, et fut rapporté à Londres en 1869. Cette traversée lui a valu son nom qui signifie « le dompteur de vagues !

C’est l’un des moais les plus exceptionnels

Il n’est pas en tuf, comme la plupart des autres moai mais en basalte. De fait, il a certainement nécessité beaucoup plus de temps pour être sculpté. Sa finesse en fait l’une des plus délicates représentations connues.

Son dos, gravé de symboles renvoyant au culte de l’Homme-Oiseau, donne à cette statue un double rôle cultuel et symbolique : elle représente une transition entre le culte ancien des moai de pierre et le culte nouveau de l’Homme-Oiseau.

Sans doute s’agit-il du remploi d’un moai, d’abord érigé sur une plate-forme cultuelle, ensuite intégré au culte de Makemake en le dotant d’un corps exubérant sur lequel figure en bonne place l’Homme-Oiseau, auxiliaire du dieu.

3 états de la numérisation en 3D du Moai : filaire, non texturé, texturé

Une copie très réaliste

Le Muséum souhaitait présenter dans l’exposition une copie la plus réaliste possible de cette statue exceptionnelle.

Sa numérisation, selon un procédé non intrusif, a permis la réalisation d’une modélisation 3D extrêmement précise. L’usinage et l’assemblage de blocs de mousse de polyuréthane, accompagnés d’une mise en teinte fidèle réalisée par les équipes du Muséum de Toulouse, offrent au public un fac-similé à l’échelle réelle et au rendu authentique. Le dos de la statue, quant à lui, reçoit une projection multimédia dynamique (mapping) recontextualisant et retraçant l’histoire de ce moai unique.

Extrait de l’ouvrage co-édité Muséum de Toulouse – Muséo Editions en vente à la boutique https://www.iledepaquesexpo.fr/fr/les-editions

 

// La réplique du moai est à voir jusqu’au 30 juin 2019 dans l’exposition « Ile de Pâques, le nombril du Monde ? » https://www.iledepaquesexpo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *